Collectif Solidarité Kanaky

Accueil > Communiqués > Au revoir Ghjuvanni !

Au revoir Ghjuvanni !

jeudi 9 avril 2020, par Collectif Solidarité Kanaky

C’est avec une peine immense que nous avons appris le départ de notre camarade et ami Yoann Isambert, Ghjuvanni.

Yohan était un militant indéfectible de la cause kanak, il était à nos côtés depuis plus de 10 ans, à la création du collectif Solidarité Kanaky.

En 2009, quand nous manifestions pour demander la libération des syndicalistes de l’Ustke, du haut de ses 20 ans, il était déjà à nos côtés sur les manifs pour distribuer les tracts ;
Et depuis il n’a jamais lâché la Kanaky et des liens d’amitié forte se sont tissés au fils des années.

Anticolonialiste convaincu, il connaissait l’histoire de la Kanaky dans les moindres détails et a pris une place très importante dans le collectif tant dans la préparation et l’animation des réunions, que l’organisation des soirées de soutien et tant d’autres initiatives.

Ses conseils tout en humour, la justesse de ses pensées, sa maturité politique nous aidaient à ajuster nos objectifs et à avancer vers plus de convergence ;

Il laisse un vide immense tant sa collaboration fut importante et son amitié précieuse.

Nous n’oublierons jamais que Yoann voulait se rendre en Kanaky, rencontrer sur leur propre terre les camarades Kanak en lutte et y exprimer sur place sa solidarité à leurs côtés. Il avait le projet d’y aller à la période référendaire. Il s’en est allé avant, et portant un teeshirt du parti travailliste, pour une Kanaky libre, comme un signe d’espoir pour une lutte à laquelle il tenait tant. Nous continuerons le combat avec détermination !

A notre amie et camarade Maïté (sa compagne), à sa famille, à ses nombreux camarades de lutte, , nous apportons toute notre affection et notre solidarité dans cette épreuve.

Au revoir Ghjuvanni, Tu seras toujours dans nos cœurs et nos combats !

Collectif solidarité Kanaky

En mai 2009, distribution de tracts à Paris pour la libération de Gérard Jodar, président de l’Ustke, et ses camarades.
Accueil de deux camarades de l’USTKE lors d’une conférence au siège de la CNT en 2019